Posts Tagged ‘stage de conte’

L’atelier Fahrenheit 451 – Épopées et Grands Récits

Qu’est-ce que l’atelier Fahrenheit 451?

Raconter une histoire est l’un des arts les plus anciens de l’humanité. Il est à l’origine de ce que l’on appelle les littératures de quelques sortes qu’elles soient. Celui qui le pratique, c’est à dire le conteur, à besoin d’un apprentissage. Il a aussi besoin de comprendre à quoi et à qui il sert et comment il va le faire. Il a enfin besoin de choisir et puis d’acquérir et de démontrer les qualités et les compétences dont il dispose pour y prétendre. C’est dans cette aventure difficile que se lancent les conteurs d’aujourd’hui.

L’Atelier Fahrenheit a été créé dans cet objectif au CLiO en 1991. Il s’inscrit dans cet acte de résistance héroïque formulé initialement par l’écrivain américain Ray Bradbury dans son roman éponyme : Lutter pacifiquement et collectivement  pour maintenir la circulation, l’essor et le partage de la pensée  de l’humanité par le moyen de la parole. Et pour cela devenir soi-même une mémoire, un livre vivant, un sourcier de paroles, une bibliothèque vivante, ainsi que Amadou Hampâté-Bâ, représentant du Mali à l’UNESCO, décrivait les vieillards traditionnels africains.

Comme tous les combats, c’est une entreprise collective. Le conteur a besoin d’être accompagné, besoin d’être aidé, sous la forme d’un compagnonnage avec ceux qui l’ont précédé dans cette discipline et avec ceux aussi qui  partagent cette expérience. Il s’agit, pour un membre de cet atelier, de réaliser un « exploit », « un chef  d’oeuvre » qui consiste à témoigner et à transmettre  l’une de ces grandes paroles mémorables de l’humanité . A travers son travail il fait la preuve de son art. Ce faisant, il a acquis – Qui peut le plus peut le moins- au fur et à mesure de son apprentissage la connaissance de ce que peut être une narration orale tout autant dans son for intérieur que dans le quotidien et dans des formes spectaculaires.

Pour qui?

Cet atelier s’adresse en priorité aux conteurs chevronnés, justifiant d’une expérience significative et souhaitant se consacrer à une épopée ou un grand récit. Pendant plusieurs années, ils apprivoisent les textes qu’ils ont choisis jusqu’à en faire leurs propres histoires, qui, comme des chefs-d’œuvre de compagnonnage, les situent dans la longue lignée de ceux qui les ont précédés.

Nature de l’enseignement

Le participant à l’atelier dispose lors de chacune des rencontres mensuelles d’exercices portant sur la connaissance et l’apprentissage des techniques propres à l’oralité narrative. Il travaillera  sur la voix, l’écriture, les musiques de la parole, la mémoire, l’imagination, la composition, la mise en espace, en geste, en performance.

Il disposera  chaque fois d’un entretien personnel d’une heure environ  sur l’avance de ses travaux et des difficultés qu’il rencontre.

L’étude de l’oeuvre, l’écriture et l’élocution sont les principales  disciplines qui lui seront proposées.

Elles resteront primordiales au cours de l’atelier. Elles conduiront à l’élaboration d’une partition à la fois littéraire et orale, quelques fois gestuelle et spectaculaire puis à son interprétation.

Durée de l’enseignement
2 à 3 ans (à déterminer en début de projet, au cas par cas).

1ere année : Choix  de l’oeuvre, étude de l’oeuvre choisie,  plan de travail.

2ème et 3ème année : Ecriture du texte, mise en oeuvre orale.
Les membres de l’atelier seront invités à s’exprimer publiquement chacun à leur tour dans le studio propre à l’association ainsi qu’à des interventions dans les écoles de Vendôme.

Dates
21 jours d’atelier par an, au rythme de 2 à 3 jours par mois de septembre à juin

Maître d’atelier
Bruno de La Salle

Assistants :
Isabelle Genlis
Louis Marie Zaccaron Barthe

Tarif et Prise en charge :

Le CLiO est un centre de formation agréé et reconnu, vous pourrez notamment bénéficier si vous êtes éligible au financement Afdas, Pole emploi et autre OPCA. N’hésitez pas à vous renseigner.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Login