Posts Tagged ‘oeuvres littéraire’

Les Fables de La Fontaine

par Nathalie Le Boucher
d’après La Fables de Jean de La Fontaine

  • 1h
  • tout public à partir de 8 ans

 

Tantôt Lièvre qui se pavane, se prélasse, broute, s’exerce à la nage, à la danse, aux jeux… ; tantôt Moucheron qui tel un chevalier vêtu de son armure, lance à la main, fond sur le Lion et le provoque au combat ; Grenouille qui se veut être plus grosse que le Bœuf et qui se met à gonfler, gonfler, gonfler…

Nathalie Le Boucher « dit » et danse les fables. Dans les Fables, La Fontaine laisse peu de place à la description. En quelques mots, il dessine un personnage, esquisse un décor et lance l’action. Alors on voit et on entend la cruche de la laitière qui tombe, se brise et le lait qui s’écoule sur le pavé ; on a la sensation d’être cette tortue suspendue dans les airs, à la fois peu rassurée mais bien trop fière d’être au-dessus des autres… « Par un maniement suprêmement habile des codes du langage et de l’écriture, La Fontaine arrive à mobiliser notre attention. Il stimule et éveille notre imaginaire qui prolonge et achève, malgré nous, l’acte créateur du fabuliste… »

L’Arlésienne

Kiss Anniepar Annie Kiss
d’après Alphonse Daudet, sur la musique de Georges Bizet

  • 1h15

  • adultes et adolescents

 

Frédéri, un jeune paysan provençal est amoureux fou d’une belle arlésienne. Mais sa famille n’accepte qu’avec réticence l’idée de cette union. La jeune fille est volage… Et quand Mitifio le gardian vient révéler que la belle est sa maîtresse depuis deux ans et qu’il compte bien la garder, Frédéri doit renoncer à son mariage. Rose, la mère de Frédéri, tente de consoler son fils en jettant dans ses bras la jeune Vivette (dont c’est le voeu le plus cher) et un nouveau mariage se prépare. Mais la passion amoureuse est difficile à maîtriser. Vivette saura-t-elle faire oublier à Frédéri son amour déçu ?

La Vie inestimable du grand Gargantua

Delom Sylviepar Sylvie Delom et Patrick Chamot (guitare)
d’après François Rabelais

  • 1h30

  • adultes et adolescents

 Une adaptation décapante, truculente, humaniste, bonne en bouche, verbalement acrobatique. Une mise en scène minimaliste, au service de la jouissance du verbe. Le parlé, le chanté, la guitare sont mêlés pour rendre le récit de Rabelais, fidèle à son esprit, dans une langue actuelle, virevoltante de fantaisie joyeuse. Le public boit et mange, célébrant la fondamentale bonne humeur qui préside à toute sagesse.


Inscrivez-vous à la Newsletter

Login