Posts Tagged ‘épopée’

Celui qu’on appela Chico Rei

Gauducheau Anne Gaelpar Anne-Gaël Gauducheau (narration)
et Bertrand Ripoche (musique)
avec ou sans musicien

  • 1h
  • tout public à partir de 8 ans


 

Au milieu du 18e siècle, un roi bantou est déporté de l’Afrique au Brésil avec sa cour et ses sujets, pour travailler dans les mines d’or du Minas Gérais. Grâce à sa ruse et sa sagesse, celui qu’au Brésil on appela Chico Rei (Chico le Roi) parviendra à gagner sa liberté et celle de son peuple. Une histoire de résistance intelligente, une libération non violente, une philosophie de l’intégration digne et responsable…

Ce récit, création réalisée dans le cadre du groupe de recherche Fahrenheit au CLiO, est présenté à voix nue, avec des chansons brésiliennes et Yorouba et des rythmes frappés simplement dans la main.

L’Amour interdit

Une création de Bruno de La Salle

 

Texte : Bruno de La Salle, d’après Les Milles et une Nuits
Interprétation : Bruno de La Salle (récit, chant et cristal Baschet) et Aimée de La Salle (chant et tampura)
Musique : Jean-Paul Auboux
Genre : récit des Milles et une Nuits
Durée : 1h30
Public : tout public à partir de 12 ans

 

Parmi l’océan de ces contes, l’un des plus magnifiques, et le plus rarement cité, est l’Amour interdit, aboutissement de la plaidoirie de Shéhérazade en faveur de l’amour.
C’est une histoire intemporelle, au même titre que Roméo et Juliette ou Tristan et Iseult : lors d’une rencontre fortuite, le Prince persan Ali Ben Bekar et la Princesse Shams al Naar, favorite du Calife Haroun al Rachid, s’éprennent l’un de l’autre.
C’est l’histoire d’un amour impossible et presque vertueux, la description de trois rencontres à chaque fois brisées qui conduisent inéluctablement les protagonistes vers leur destin tragique.

 

Le mot de la presse

« Bruno de La Salle rythme le récit au son du cristal de l’orgue Baschet. Parmi les plus grands conteurs de la francophonie, il est aussi à l’origine du renouveau du conte, récite depuis 40 ans et dirige le Conservatoire contemporain de Littérature Orale (France). Le texte, la musique et l’art du conteur vous feront voyager en splendeurs ! »
Nicolas Belzile – «Quoi faire à Québec», déc. 2010

 

 

La Chanson des Pierres

Une création de Bruno de La Salle

Texte : Bruno de La Salle
Interprétation :
Bruno de La Salle (récit), Leonid Karev (piano)
ou version orchestrale
Genre : poème épique contemporain
Durée : 1h30
Public : tout public à partir de 12 ans

Garlannicor, dit le Grand Borgne, personnage impitoyable, nourri de haine, devenu général, a mis le monde sous sa coupe et tari sa beauté. Jean-François Lediot, dit Petit Jean, est soldat. Pour de l’argent, il s’est mis au service de Garlannicor et de ses guerres, jusqu’au jour où c’est un enfant qu’il faut tuer. Là, tout bascule.
Il ouvre les yeux et se rend compte que son véritable ennemi est le général auquel il a obéi jusque-là. Désormais, il va se battre en toute conscience pour délivrer Beauté du Monde du sommeil glacé dans lequel le dictateur la tient…

 

Le mot de la presse

« On rencontre des SDF, des étudiants qui font la manche, on traverse des banlieues, des parkings, des autoroutes saturées, des quartiers déracinés; on se heurte à des foules indifférentes, des chiens de garde et des commerçants grincheux; pas de doute on est bien dans le monde d’aujourd’hui.
Et avec cette matière contemporaine, Bruno de La Salle fait une épopée. En utilisant les procédés du genre, les répétitions, les amplifications, les images symboliques. Il réactive les thèmes des contes comme le Phoenix qui renaît de ses cendres, la Belle endormie, le Canard blanc, le labyrinthe des chambres, la vieille fée traînant son cabas…
Ce mélange de réalité et de féerie suffirait à poétiser le récit. Mais ce qui lui confère ses lettres de noblesse épique, c’est une double voix : celle du conteur qui psalmodie la narration entièrement écrite en vers assonancés et celle de la musique et du piano qui l’accompagnent, le précèdent, soulignent les effets, se déploient dans les intermèdes. Un duo magistral. Ce n’est pas de la copie d’ancien car on ne sait comment les aèdes utilisaient la musique mais c’est une audacieuse tentative de renouveler le genre épique et l’art de conter. »
La Marseillaise, 2005

« Poème, récit, épopée, Bruno de La Salle raconte l’histoire de petit Jean, soldat. Il chante. Il nous emporte, passé, présent, futur. C’est toujours le Moyen Age et l’éternelle lutte du bien contre le mal, du puissant contre le faible.
Il nous emporte avec la musique. Il crie. Il gémit. Il pleure. Il rit aussi de l’aventure. Ses paroles scandées frappent, caressent, évoquent. L’épopée se déroule, sans relâche, dans l’attention soutenue du désir de savoir. Non, ce n’est pas possible ! Comment ça va finir ? La cavalcade est continue. Les strophes comme autant de marches s’appuient l’une sur l’autre pour nous faire monter. La musique nous entraîne comme une sarabande, un sabbat singulier, frénétique, absolu… bon je m’essouffle…
Il a suffit pourtant d’un piano et d’une voix… Quand au décor, c’est simple. C’est l’univers entier. »
La Revue du Spectacle, 2005

 

Méga Nada

Une création de Bruno de La Salle

Texte : Bruno de La Salle
Interprétation :
Bruno de La Salle (récit), Nathalie Le Boucher (danse), Aimée de La Salle (chant et musique), Jean-Luc Bernard (percussions)
Création lumière :
Patrick Chaillou
Costumes et décors :
Philippe Varache et Maud Schneider
Genre :
fantaisie philosophique
Durée :
1h10
Public :
tout public à partir de 8 ans

 

Comment notre univers est-il né ? Comment l’humanité y est apparue ? « Voilà un questionnement qui mérite pensement ! » comme dirait malicieusement le conteur de cette histoire. Une histoire absolument inclassable, une fantaisie poétique et drôle, qui commence avec « Rien Rien », seul occupant du grand néant.
« Rien Rien » veut être tout, mais il n’est rien… jusqu’à ce qu’il fasse la découverte de son ombre. Cette ombre, symbole de l’altérité, du double pas franchement identique, le menace dans sa toute-puissance mais le délivre de son isolement. Il devient alors «double», quelqu’un, certes, mais il doit composer avec l’autre, porteur d’une différence irréductible, comme est irréductible l’ombre de quelqu’un… Et finalement, cette ombre provoque le Big-Bang…
C’est le début d’une belle histoire, pleine de rebondissements, toute en mots, chants et pas de danse.

 

Le mot de Bruno de La Salle

« Méga Nada est né de l’envie de partager avec d’autres le désir d’être positif et d’enrichir ses connaissances en s’amusant. L’idée est de parler de choses sérieuses de façon légère et drôle. »
Bruno de La Salle

 

Méga Nada a été joué durant le festival d’Avignon 2009 du 8 au 19 et du 25 au 29 juillet aux Ateliers d’Amphoux, Salle Noire. La création Méga Nada est soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication, La Région Centre, Le Département du Loir-et-Cher, La Ville de Vendôme et La Spedidam.

 

Chaka

BuleonMarcpar Marc Buléon (narration)
et Sharon Evans (chant, percussions et conte)
avec ou sans musicienne

  • 1h10
  • adultes et adolescents

 

Je suis Chaka, l’innommable, le sanguinaire. Trois soleils ont illuminé ma vie : Ma mère, Nandi ; ma femme, Noliwé. Le troisième est un soleil noir : Le miroir de mon âme. « Chaka » est une épopée inspirée de la vie réelle de Chaka Zoulou qui fonda un véritable empire en Afrique australe au début du 19e siècle. Son histoire incroyable, son immense pouvoir et sa terrible cruauté en ont fait un véritable mythe. Dès sa mort, les Zoulous ont raconté son histoire comme une épopée. « Chaka », c’est l’histoire d’un enfant maltraité qui deviendra dictateur, c’est l’histoire d’une vengeance, c’est l’histoire d’un pacte terrible avec le sorcier primordial, c’est l’histoire d’une violence et d’une folie sans faille, tout juste adoucies par les regards de deux femmes admirables. C’est un récit à deux voix, une voix de blues et une voix de mots, c’est un travail en profondeur sur la rythmique de la parole et sur le rapport entre la parole et la musique qui rend audible l’indicible, afin que, du chaos né de l’injustice, émerge malgré tout un peu d’humanité.



Inscrivez-vous à la Newsletter

Login