Posts Tagged ‘atelier Fahrenheit’

AMOON Theresa

Theresa Amoon prend goût très tôt aux voyages et aux différentes cultures. De la montagne libanaise où elle entend son grand-père raconter les légendes du pays, en passant par sa jeunesse européenne imbibée de livres, suivie par son adolescence visuelle hollywoodienne, elle trouve des racines dans les histoires communes. Après un parcours de théâtre et de journalisme, en 1992 elle relie son travail théâtral à son amour pour l’écriture et les grandes histoires en prenant le chemin du conte.
Elle se forme auprès de Bruno de La Salle au CLiO, dans l’atelier Fahrenheit puis passe trois ans au Labo de la Maison du Conte à Chevilly-Larue. Accompagnée par des musiciens ou s’accompagnant de ses propres instruments, elle fait se rencontrer contes traditionnels, légendes, épopées et récits de vie dans un même souffle. Polyglotte, elle raconte en français, anglais et espagnol.

Theresa est invitée à raconter dans de nombreux festivals en France, mais aussi à l’étranger : en Espagne, Italie, Suède, Danemark, Pays-Bas, Liban, Malaisie, Taïwan, Japon, Burkina Faso, Sénégal, Mexique, Colombie, Pérou, aux États-Unis et au Canada. Elle a réalisé des collectages pour des festivals, villes, médiathèques et pour l’Union Européenne, et a fait partie pendant trois années du comité exécutif de la Fédération du Conte Européen (FEST).

« Il y a ceux qui ont tant vu, tant connu, tant entendu, qu’ils vous feront voyager, rien qu’avec des mots, une voix et des regards, comme Theresa Amoon. »
Journal le Parisien – juin 2009

 

Spectacles

La Nuit des Mille Festins

à découvrir sur demande :

La Porte dorée
K-Eau !
D’une Terre à l’Autre
Bal(l)ades du Cœur et du Quartier
C’est le Paradis !
De l’Occident à l’Orient voici mon Histoire

 

Bibliographie

Quand les récits de vie se donnent en spectacle. Theresa Amoon et Jean-Louis Le Grand. In : revue « Pour », dossier « Mémoires partagées, mémoire vivante », n° 181, mars 2004. 20€

 

Retour Page Conteurs

EPOS – les matinées

Histoires d’amour d’un conteur et d’une histoire


Comme les hommes-livres du roman de Ray Bradbury, certains conteurs de l’atelier Fahrenheit 451 se consacrent pleinement et durablement à une œuvre qu’ils ne cessent de dire et d’interroger.

Ce dévouement peut être l’affaire d’une vie entière. Cinq conteurs ont dit les récits avec lesquels ils sont engagés puis ils ont témoigné des motifs de leur attachement et de l’histoire de leur coup de cœur, interrogés par l’universitaire Jean-Louis Backès. « Aimeriez-vous lire un jour La République de Platon, Montag ? Je suis La République de Platon ! » (Ray Bradbury)

 

Heraklès par Magada Kossidas


Lundi 2 : « Heraklès » par Magda KOSSIDAS


L'Exil des Fils d'Uisliu par Patrick CAUDAL


Mardi 3 : « L’Exil des Fils d’Uisliu » par Patrick CAUDAL accompagné de Birgit YEW

 

Le Chant du Rossignol Brigand par Magda Lena GORSKA


Mercredi 4 : « Le Chant du Rossignol Brigand » par Magda Lena GORSKA

 

Le Chevalier à la peau de tigre par Martine TOLLET
Jeudi 5 : « Le Chevalier à la Peau de Tigre » par Martine TOLLET, accompagnée de Claire GARRIGUE, Olivier LANGLOIS et Temouraz ARTILAKVA (trio de chants polyphoniques géorgiens « Tsitsinatela »)

Njeddo Dewal par Anne-Gaël GAUDUCHEAU

 

Vendredi 6 : « Njeddo Dewal, la Mère des Calamités »  par Anne-Gaël GAUDUCHEAU 

 

 

                  

Inscrivez-vous à la Newsletter

Login