K

K

Kamishibaï : Du japonais « Kami » (= papier) et « Shibaï » (= théâtre). A l’origine, il s’agit d’un spectacle de rue qui se donnait au Japon à la sortie des écoles, sur les places et dans les jardins publics. Il s’agit pour le conteur de raconter une histoire illustrée en 12 planches ou plus qu’il fait coulisser dans un cadre au rythme de la narration.

Kathakali : Théâtre sacré populaire de l’Inde qui laisse une large part au langage gestuel, à la danse et à la musique.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Adhérer au CLiO

Contactez-nous !

Login