Category: Evénements

Rencontres Nationales des Arts du Conte et de la Parole 2012

Dimanche 28 et lundi 29 octobre 2012 – La Cartoucherie (Vincennes)


DIMANCHE 28 OCTOBRE

Répondre par des histoires à six grandes questions, qui renvoient à notre capacité à mettre le monde en mots, a été l’enjeu de cette journée.

Les répertoires des conteurs s’inscrivent en effet dans une confrontation permanente au développement des sociétés.  Par groupe de quatre, des conteurs ayant une longue expérience, mêlés à des représentants de la nouvelle génération, ont témoigné, par leurs récits, de l’actualité du pouvoir des histoires et de leur utilité profonde.
Deux temps de réflexion ont permis à des philosophes, ethnologues et écrivains de s’interroger sur le devenir d’une société qui oublierait de privilégier ses récits. Une journée joyeuse, vivante, à partager avec le plus grand nombre !



LUNDI 29 OCTOBRE

Mondoral, le RNCAP (Réseau National du Conte et des Arts de la Parole), et l’APAC (Association Professionnelle des Artistes Conteurs) s’associent pour réfléchir ensemble à l’avenir de cette discipline.

Cette réflexion a pour objet de mettre sur pied un outil de concertation permanent entre les structures œuvrant au niveau national dans le domaine du conte, afin de lui donner un nouvel élan, de faire émerger de nouvelles paroles, de porter les enjeux de cet art dans la société, autour de solidarités nouvelles, d’autres étapes de reconnaissance, de projets communs et d’une structuration à inventer.

EPOS 2013, édition merveilleuse

EPOS au pays du merveilleux, du 1er au 7 juillet 2013

« sous le signe de Grimm et des contes merveilleux »

affiche_EPOS2013_final


Bilan de la 8e édition

EPOS continue sa mue et devient, d’édition en édition, un festival chaque fois plus dense et profond. Son contenu a sans cesse été réévalué à l’aune de l’objet moral du CLiO, de sorte qu’il en soit toujours l’expression la plus fidèle : « promouvoir et développer la connaissance et la pratique de la littérature orale » (article 2 des statuts).
En ce sens, EPOS est une sorte de « manifeste » en acte, le pendant vivant du « Plaidoyer pour les arts de la parole » de Bruno de La Salle (d’ailleurs souvent cité dans la plaquette du programme). Il témoigne de la qualité proprement littéraire du patrimoine narratif oral de l’Humanité. Il donne au conte et aux conteurs une légitimité artistique dans le domaine du spectacle vivant.

 

 

3 épopées exemplaires

Le festival EPOS a accueilli, trois soirs durant, des épopées au souffle puissant. En leur souhaitant un chemin long et riche de rencontres, le CLiO propose de se replonger quelques minutes dans ces récits.

Anne-Gaël Gauducheau, accompagnée d’Aurèle Salmont (chant et danse) et de Ludovic Hellet (contrebasse) a fait du texte de Bruno de La Salle, inspiré d’une légende peule, une véritable épopée-jazz.

 

Après un travail de plus de 10 ans sur ce texte médiéval, Martine Tollet a choisi de s’accompagner en 2012 du quatuor Tsitsinatela, qui se dédie aux chants polyphoniques géorgiens.

Dispositif spectaculaire pour un travail exemplaire : la Compagnie Jeux de Vilains a redonné vie à cette épopée indienne millénaire pendant près de 4 heures en clôture des Grands Soirs d’EPOS 2013, le vendredi 5 juillet. Une prouesse saluée par la conteuse Catherine Zarcate dans sa lettre d’information de rentrée : LIRE ICI.

                               

 

Ils ont parlé d’EPOS cette année :

                      

Presse

 

EPOS – Du samedi au dimanche

La nuit où « Tout le monde raconte ! »

5ème édition


Parce que la parole est notre patrimoine, raconter est aussi l’affaire de tous.

La nuit où « Tout le monde raconte ! » s’est déroulée au Minotaure, à partir de 21h30 le samedi 7 juillet jusqu’au dimanche midi : comme lors des précédentes éditions chacun pouvait raconter l’histoire de son choix pour former un fil continu d’histoires de plus de quinze heures dans une ambiance conviviale. Elles étaient cousues entre elles par le récit fleuve de Laurent Daycard, « L’Histoire sans pareille », tout au long de la nuit.

 

 
Encouragés par la conteuse Magda Kossidas qu’ils avaient la possibilité de rencontrer lors de deux rendez-vous avant cette nuit, près de 70 personnes se sont prêtées au jeu ! 

Le CLiO avait choisi d’inscrire cet événement dans le cadre de l’opération « Dis-moi dix mots qui te racontent », proposée par la Direction Générale à la Langue Française et aux Langues de France. Cette manifestation est construite autour de dix mots. Les participants à la nuit où « Tout le monde raconte ! » étaient invités à utiliser un des dix mots pour ouvrir et terminer leurs récits. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 photos : Liska

EPOS – le samedi

Le Salon du Livre de Conte


Pour conclure en beauté une semaine riche en échanges, le Salon du Livre de Conte, le premier du genre en France, a accueilli éditeurs et libraires spécialisés le samedi 7 juillet avec plus de 2000 titres mêlant le meilleur de l’actualité éditoriale francophone aux grands classiques. Table-ronde, racontées, rencontres et dédicaces ont rythmé cette journée qui se déroulait au Minotaure, scène conventionnée de Vendôme.

 

La rencontre sur la « litt’oralité »

Une table-ronde mettant en miroir littérature et oralité a eu lieu durant la matinée. Quatre intervenantes ont livré leurs communications :

- Karin Ueltschi « Traditions orales et littérature : l’exemple du Chasseur sauvage »
- Lydia Gaborit
« Ecriture de la mémoire orale »
- Chantal Grosléziat « Comptines, berceuses et chansons : toute une histoire »
- Marie Bonnafé
« Lire et raconter aux bébés et à leur entourage »

Modération Lise Durousseau


En direct du Salon !

Il est possible d’écouter l’intégralité de cette rencontre qui a eu lieu au cœur du Salon du Livre, en prenant en compte qu’elle a été enregistrée en direct :

 

Les stands « éditeurs » et « libraires »

En 2012, le Salon du Livre de Conte a accueilli dix maisons d’édition et deux librairies sous la forme de stands pour aller à la rencontre du public.

La Grande Oreille : revue incontournable du conte et des arts de la parole
Planète Rebelle (Québec) : livres-CD et livres-DVD de contes
Oui’ Dire : récits audio
Lirabelle : littérature jeunesse associant oralité et image (kamishibaï, albums, livres-CD)
Editions du Genévrier : grands classiques américains pour la jeunesse, contes, mythes
L’Arbre d’Or (Suisse) : livres électroniques
L’Attrape-Science : textes illustrés des spectacles de la Cie du Théâtre à Bretelles
Editions des Braques : livres-CD et livres-DVD jeunesse
Flies France : contes pour petits et grands
L’Atelier d’Images : livres d’artiste (kamishibaï, livres-théâtre)
Librairie du Coin : librairie indépendante de référence (label LIR), Châteaudun (Eure-et-Loir)
Librairie sur les Chemins du Livre : librairie indépendante de référence (label LIR), Saint-Amand-Montrond (Cher)

 

 

 

 

 

 

 

Les spectacles

En parallèle de ces rencontres, sept spectacles ont été proposés tout au long de la journée par Isabelle Sauvage, Patrick Fischmann, Timothée de Fombelle, Pascal Fauliot, Anne Boutin-Pied, Anne Quesemand et Laurent Berman.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photos : Michel Nigou et CLiO

EPOS – les soirées

Chants épiques pour notre époque

Les soirées d’EPOS ont été consacrées aux grandes narrations à caractère épique, à ces cathédrales de mots qui irriguent les populations qui les ont érigées comme écrin pour leurs valeurs et leurs croyances. « Je crois que l’épopée retrouvera sa place chez nous. Je crois qu’un jour, le poète sera de nouveau le créateur, le faiseur au sens antique. J’entends qu’il sera celui qui dit une histoire et qui la chante » (Jorge Luis Borges).


En plein air, dans la cour du cloître de l’abbaye de Vendôme, ou en repli au Minotaure, les soirées d’EPOS 2012 ont fait la part belle aux récits en musique. On a pu y entendre résonner des langues européennes : le polonais durant la soirée d’inauguration du festival, le finnois et le français, laissant entendre la richesse de leurs sonorités tout en créant des ambiances totalement différentes. De la Pologne à la Finlande, en passant par les routes d’Amérique du Nord, les spectacles du soir étaient une réelle invitation au voyage.

 

                    

 

Lundi 2
« Le Livre de Navia », polonais sur-titré
– Jacek HALAS
Création d’après des mythes slaves – Récit, chant et accordéon

Mardi 3
« Lettres chantées – Gilgamesh »
  – Dick ANNEGARN
Poèmes, contes et récits chantés – Chant et guitare

Mercredi 4
« Le Kalevala », finnois sur-titré – Satu NIIRANEN et Marie LEMOINE
Epopée nationale finlandaise – Récit, chant, accordéon et kantele

Jeudi 5
« La Chanson des Pierres » – Bruno de LA SALLE et Léonid KAREV

Epopée contemporaine – Récit, chant et piano

Vendredi 6
« Sur la Route » – Jacques BONNAFFE et Théo HAKOLA

Lecture d’extraits du livre de Jack Kerouac, épopée moderne – Récit, guitare électrique et piano


Inscrivez-vous à la Newsletter

Login