Category: Evénements

Le Salon du Livre de Conte

Première manifestation dédiée au genre en France, le Salon du livre de conte permet d’accéder à une sélection d’ouvrages en rapport avec les thématiques du festival et de rencontrer des éditeurs spécialisés.

EPOS2014_05072014_creditCLiO (87)
Au programme :
> 3 librairies indépendantes
> 10 éditeurs dont 5 régionaux
> 4 racontées :

  • 10h30 : « Il y a un monde ailleurs » par Muriel Bloch. Tout public à partir de 7 ans.
  • 11h30 : « Un Esprit malin » par Pierre Rosat. Tout public à partir de 12 ans.
  • 14h : « Dis-moi des chansons de France » par Bruno de La Salle. Tout public.
  • 17h : « La véritable Histoire du Haricot magique » par François Vincent. Tout public à partir de 7 ans.

 

 > 2e édition du Prix Cric-Crac

Initié par la Médiathèque de Selommes et le CLiO. Décerné par les élèvesde CE1-CE2 de la communauté de communes de Beauce et Gâtine.

  • L’enfant, le jaguar et le feu, Muriel Bloch, Aurélia Fronty (ill.). Éd. Magnard Jeunesse.
  • Les deux cailloux, Françoise Diep, Cécile Gambini (ill.). Éd. Didier Jeunesse.
  • Le lion et les trois buffles, Moncef Dhouib, May Angeli (ill.). Éd. Seuil Jeunesse.
  • Didgeridoo, Frédéric Marais. Éd. Les Fourmis rouges.
  • L’oiseau et la pièce d’or, François Vincent, Cécile Hudrisier(ill.). Éd. Didier Jeunesse.

> de 10h30 à 18h30 : « Tout le monde lit ou dit ! » : une lecture spontanée d’un livre que vous souhaitez partager durant 10 minutes. Terrasse sur le Loir, à l’extérieur du marché couvert.

> Des lectures à « visage caché » pour le jeune public, par la comédienne Solange Boulanger :

  • 10h30 : Amour, Disputes et Câlins. 3-5 ans.
  • 12h : Petits petits… 4-7 ans.
  • 14h30 : Poules et Cocottes. 4-7 ans.
  • 16h30 : Méli-mélo. 4-7 ans.

 

Sept mille Pourquoi

par Vincent Pensuet, accompagné par Christophe Brégaint (percussions)
d’après « Just so stories » de Rudyard Kipling

dim_7000pourquoi

Parce que dans les temps anciens et reculés la baleine mangeait les gros poissons, le kangourou avait quatre courtes pattes, l’éléphant n’avait qu’un tout petit bout de nez, le hérisson et la tortue étaient associés… Parce que la nature n’a pas toujours été telle que nous la connaissons aujourd’hui, parce qu’elle changera encore demain… il y a des questions qui se posent par millions. Si les questions sur l’origine des choses sont sérieuses, les réponses, ici, ne le sont pas ! Comme ça, pour une célébration en conclusion du festival, c’est musical, drôle et joyeux.

16h – Tout public à partir de 5 ans – Cour du cloître de l’abbaye (repli Chapelle Saint-Jacques)

Note d’intention

Ecrites par Rudyard Kipling pour sa fille atteinte de pleurésie, « Les Histoires comme ça » « poussent la vie en avant » en racontant l’origine des choses : « Pourquoi la baleine ne mange que des petits poissons », « Le commencement des Tatous », « La peau du rhinocéros », « L’enfant d’éléphant »…. Elles sont portées par une narration rythmée, des dialogues pétris d’inventions verbales hautes en couleur et un humour basé sur le « non-sens ». Vincent Pensuet joue, chante, danse, s’accompagne musicalement, définit l’espace par ses gestes et déplacements ; en contrepoint, Christophe Brégaint, le percussionniste, s’active dans un espace restreint, derrière l’ensemble de ses instruments. Balafon, bambous, chékérés, cloches, djembé et doum-doum accompagnent le récit. L’accordéon diatonique et la flûte en bambou soulignent et ponctuent les histoires. Les toiles peintes de Laurence Broydé, support aux explications des “Pourquoi ?” et des “Comment ?” de ce qui était différent “dans les temps anciens et reculés”, se déroulent au fil de la narration. « Sept Mille Pourquoi » est une partition narrative et musicale aux saveurs africaines. Un conte étiologique, poétique et burlesque. Un duo au service de l’humour et de l’imaginaire du texte.

Biographie de Vincent Pensuet

La parole, le geste, la musique, le jeu, le travail autour du burlesque, du clown, de la poésie, de l’écriture, du détournement d’objets… sont dans sa boite à outils. Il crée la compagnie du p’tit piano sans bretelles en 1993. Il travaille ou a travaillé avec d’autres compagnies : le CLiO en 1995, dans “Petit, Petite” mis en scène par Bruno de la Salle et “La Fontaine des Fables” (atelier Fahrenheit). Les tournées du “Voyage des comédiens” (1996,1997,1998) “La noce chez les petits bourgeois” (l’ami du marié) au Centre Dramatique de Tours mis en scène par Gilles Bouillon , “Cabaret Pirate” au Théâtre du Lamparo, texte et mise en scène de Sylvie Caillaud… Depuis mai 2000 : Clown à l’hôpital (Le Rire Médecin). 

Biographie de Christophe Brégaint

Percussionniste, tromboniste, musique africaine, salsa et contemporaine. Il fait l’apprentissage de la percussion avec Louis-César Ewandé, Famoudou Konaté, les percussions de Guinée, joue avec le chanteur Nick Domby (Festival du Film Africain Ouagadougou Burkina-Faso), le Ralph Salsa Band (Latin Jazz), fait des rencontres avec Geoffrey Oryema, Farafina, Tarace Boulba, Guem, Orchestre National de Barbès, Brayses (artificiers), performeurs et artistes de la rue. Il forme le groupe “Taxi-Brousse”, accompagne Carole Séveno (danseuse, chorégraphe). Il joue “Les pieds dans la confiture” de Jean-Claude Cotillard ; spectacle de prévention des dépendances, reconnu outil national de prévention. Il enseigne de la percussion dans le Loiret. Actuellement, il joue dans « Quetzal » Caraïbe, « Dolé » Afro-reggae.

Bibliographie

  • Rudyard Kipling : œuvres, 2 Vol. Robert Laffont (Bouquins), 1989.
  • Histoires comme ça. Rudyard Kipling, Robert d’ Humières (trad.), Louis Fabulet (trad.), Pierre Gripari (trad.). Flammarion, 2012.
  • Revue Littéraire Europe n° 817 : Rudyard Kipling, mai 1997.

CAMION-THÉÂTRE – Lafleur en tournée

par la compagnie Picaresk

Dim_CamionPicaresk

Conte, théâtre d’images et chansons se mêlent avec les voix de Laurent Devime et Cécile Eleouet dans ce spectacle de marionnettes à fils et à tringle. Elles appartiennent au style forain, inspirées par les traditions de Picardie, du nord de la France et de la Belgique.

Lafleur est un personnage populaire picard. Héros bon vivant et intrépide, il se fait aussi monsieur loyal bonimenteur. Il présente ainsi ses amis artistes internationaux : Polichinelle, l’Allongeux, Patapof le clown russe et beaucoup d’autres. Laurent Devime et Cécile Eleouet nous racontent leurs aventures à l’aide de conte, de théâtre d’images, de chansons et surtout de marionnettes à fils et à tringle.

10h45, 12h45 et 15h15 -Tout public à partir de 4 ans – Cour du cloître de l’abbaye (repli Salle de formation du CLiO, 1er étage du Quartier Rochambeau)

 

 

Ivan Fils de Marchand et Vassilissa la Magique

par Tiphaine Le Vaillant
adaptation de contes russes

Dim_15h_TLeVaillant

Une promesse faite à la légère scelle le destin d’un garçon dès sa naissance. Ivan, fils de marchand, ne peut dès lors surmonter les épreuves qui lui sont imposées qu’avec l’aide de Vassilissa la Magique. Ici, les palais se rangent dans des coffrets, les filles se transforment en oiseaux et les navires volent dans le ciel.

15h – Tout public à partir de 8 ans – Parvis du logis abbatial (repli à l’intérieur)

Note d’intention

« Le conte de Vassilissa et Ivan, fils de marchand, comme de nombreux contes merveilleux, est un conte initiatique sur le passage de l’adolescence à l’âge adulte. En outre, et c’est ce qui m’intéresse dans ce grand conte russe, c’est l’idée que chaque être humain fait partie d’une chaîne de transmission et que rien n’arrive par hasard. Le destin du marchand est influencé par une querelle entre une souris inquiète et un moineau floué, querelle qui dégénère en guerre meurtrière. Les choix que fera le marchand, influenceront à leur tour le destin de son fils Ivan. Malgré tout, Ivan se nourrira également des rencontres qu’il réalisera, et il restera libre de ses décisions. Par ailleurs, j’avais envie de relever le défi de raconter un conte dense, découpé en plusieurs étapes. Cela demande un travail sur l’énergie, le rythme, les contrastes, les ruptures et les différents points de vue. Bref, un travail de toute une vie ! »

Tiphaine Le Vaillant

Biographie

Tiphaine Le Vaillant aime plonger dans les contes merveilleux, pour des voyages à travers le monde. Elle raconte aussi pour les plus jeunes, des contes d’animaux et des randonnées, en s’aidant parfois des kamishibaïs qu’elle a dessinés. Elle est membre depuis 3 ans de l’atelier Fahrenheit 451 « Miroirs du merveilleux ».

Elle accompagne également des classes ou des groupes d’enfants à entrer dans le monde du conte par le biais d’ateliers d’enfants-conteurs et/ou de création de kamishibaïs.

Bibliographie

  • Les contes populaires russes, 3 tomes. Alexandre Afanassiev, Lise Gruel-Apert (trad.). Imago, 2014 (2eme éd.).
  • Les racines historiques du conte merveilleux, Vladimir Propp, éditions Gallimard, 1983 (actuellement indisponible).
  • Le monde mythologique russe, Lise Gruel-Apert, Imago, 2014.
  • Du côté des Frères Grimm et d’Alexandre Afanassiev, quelques collectes de contes européens. Evelyne Cévin, Lise Gruel-Apert. La Joie par les Livres, 2013.

 

La petite Sirène

par Magda Lena Gorska
adaptation d’un conte danois

dim_14h_MLGorska

Une fille de l’eau désire devenir humaine. Son histoire est comparable à celle d’une immigrante qui abandonne ses proches et sacrifie sa langue pour vivre dans un nouveau pays. Dans son élévation vers le soleil, elle va devoir passer de l’Eau à la Terre jusqu’au ciel. Au moment où elle croit avoir tout perdu, elle va trouver ce qu’elle était venue chercher.

14h – Tout public à partir de 7 ans – Salle Bernstein de l’école de musique

Note d’intention

« La Petite Sirène est différente de ses sœurs, comme si elle était étrangère à ce luxuriant monde aquatique d’où elle vient. Depuis toujours appelée vers la surface, balançant à la lisière de l’eau et de l’air, elle observe les navires des hommes. Un jour, elle sauve d’un naufrage un jeune prince. Profondément amoureuse de lui, elle décide de suivre son instinct, prête à tous les sacrifices. Pour transformer sa belle queue de sirène en jambes, elle n’hésitera pas à faire don de sa voix divine. Elle restera muette. Le monde des hommes saura-t-il l’accueillir ?
Pourquoi raconter aujourd’hui ce conte bouleversant ? Pourquoi s’opposer à l’image de la Petite Sirène polie, sucrée dans de nombreux albums et dessins animés ? Pourquoi revenir à la version d’Andersen qui nous dérange, qui nous pose des questions sur l’amour non réciproque, sur le détachement, enfin sur l’âme immortelle, dont la Petite Sirène se croit pourvue ? La Petite Sirène est une immigrante, de passage parmi les humains, où elle n’arrive pas se faire comprendre, où elle est perçue comme muette et sauvage. Magda Lena Gorska, conteuse et chanteuse polonaise, nous fait redécouvrir cette belle héroïne, courageuse, déterminée, prête à tout sacrifier pour s’approcher de l’homme qu’elle aime, prête enfin à renoncer à cet amour impossible. »

Biographie

Baignée dans l’imaginaire slave, Magda Lena Gorska compose ses spectacles comme une partition musicale dont les mouvements vont du plus ludique au plus poétique. Sa parole glisse vers le chant, le chant vers le cri, le rire, le chuchotement… Polonaise, elle apprivoise le français avec humour et joue avec sa langue maternelle pour assaisonner ses histoires.

Chanteuse, elle imprègne sa narration des chants polonais, ukrainiens, russes, yiddish, arméniens, turcs, sud-américains… Elle raconte également des contes créoles, issus de sa rencontre avec le musicien guadeloupéen Serge Tamas. Elle est l’un des principaux initiateurs du renouveau des arts du récit en Pologne où elle a initié, avec le groupe « Studnia O. », le Festival International de l’Art du Conte à Varsovie.

Bibliographie

  •  « La Petite Sirène » dans Contes. Hans Christian Andersen, Marc Auchet (trad.). LGF Le Livre de Poche, 2003.

 


Inscrivez-vous à la Newsletter

Login